Peu à peu, les batraciens disparaissent de notre paysage. La diminution de la population est le signe de l'appauvrissement des zones humides et d'un trafic routier toujours plus dense. Chaque printemps, des associations naturalistes mettent en place des dispositifs de sauvegarde de cette espèce protégée. Nous avons suivi des bénévoles du Centre
Ornithologique Rhône-Alpes (CORA) près d'Yzeron, un des 3 sites du département retenus pour mener cette opération de sauvetage peu ordinaire de crapauds et autres grenouilles, tritons, salamandres…

                                                                          
  
                                                                       














es batraciens disparaissent peu à peu de notre paysage.
Qui s'en soucie à part quelques bipèdes qui gardent un œil vigilent sur leur environnement ? La diminution de la population est pourtant le signe de l'appauvrissement des zones humides et d'un trafic routier toujours plus intense. Chaque année au printemps, des associations mettent en place des dispositifs de sauvegarde pour assurer la reproduction de l'espèce. Nous avons suivi des bénévoles dans les Monts du Lyonnais pour en savoir plus sur ce sauvetage peu ordinaire.